>>> vous êtes ici

glossaire

 

Glossaire: DJA, LMR etc.?

Cette partie du site va vous donne les définitions de ce que sont les seuils et autres normes utilisées pour les évaluations et qui permettent de fixer des seuils/normes concernant la présence de subtances chimiques dans divers éléments. Il est important de noter que ces normes/seuils font l'objet de remise en cause par un certain nombre de scientifiques.

Au sommaire:
>> Acute Référence Dose ou la dose de référence aigüe (ARfD)
>> Apport journalier maximum théorique (AJMT)
>> Dose Journalière Tolérable (DJT) ou Dose Journalière Admissible (DJA ou ADI)
>> Dose Sans Effet (DES) ou No Observed Effect Level (NOEL)
>> Limite Maximale en Résidus (LMR)
>> No Observable Adverse Effect Level (NOAEL)

  • Acute Référence Dose ou la dose de référence aigüe (ARfD) : désigne la quantité maximum de substance active qui peut être ingérée par le consommateur pendant une courte période (c'est á dire au cours d'un repas ou d'un jour, dans la nourriture ou l'eau de boisson), sans effet dangereux pour sa santé.

Elle est plus connue sous le terme anglais (ARfD) : Acute Reference Dose.

Elle s'exprime en milligrammes de substance active par kilogramme de poids corporel.

Elle est calculée á partir d'une dose sans effet observé (DSE) et d'un facteur de sécurité (FS). La DSE choisie pour le calcul est issue de l'étude la plus appropriée sur une espèce animale sensible et représentative. Le Facteur de sécurité tient compte de la variabilité intra et inter-espèce et de la nature des effets de la substance.

L' ARfD est fixée par la Commission de l'union européenne.

haut de page

  • Apport journalier maximum théorique (AJMT) :Il s’agit de la quantité maximum de résidus qu’un individu est susceptible d’ingérer quotidiennement dans son alimentation à partir des teneurs en résidus par culture (en mg/kg) et de la part de la denrée considérée dans la ration alimentaire journalière (en g/jour).

Le calcul de l’AJMT prend en compte la totalité des denrées dans lesquelles la substance active est homologuée. L’AJMT (mg/jour) est ensuite converti en mg/kg de poids corporel/jour (en considérant un individu de poids moyen de 60 kg) pour être comparé à la DJA.

Si l’AJMT n’entraîne pas de dépassement de DJA, la teneur proposée est retenue comme LMR.

haut de page

  • Dose Journalière Tolérable (DJT) ou Dose Journalière Admissible (DJA ou ADI)  : La dose journalière admissible désigne la quantité de substance qui peut être quotidiennement ingérée par le consommateur, pendant toute la vie, sans effet pour sa santé.

La DJA est également connue sous le terme anglais de ADI ou Admissible Daily Intake. Elle s'exprime en milligrammes de substance active par kilogrammes de poids corporel et par jour.
Elle est calculée à partir d'une dose sans effet observé (DSE) appelée encore dose sans effet indésirable observé (DSEIO ) ou dose minimale ayant un effet indésirable observé (DMEIO ) et d'un facteur de sécurité ou facteur d’Incertitude (FS ou FI) soit DSEIO ou DMEIO ou DSE / FS ou FI.
La DSE choisie pour le calcul est issue de l'étude la plus appropriée sur une espèce animale sensible et représentative.
Le Facteur de sécurité tient compte de la variabilité intra et inter-espèce et de la nature des effets de la substance. Ce coefficient de sécurité varie de 100 à 1000, selon la classification de la substance active.

Les DJA sont fixées soit par la Commission de l'union européenne, soit par des instances internationales (FAO/OMS). On parle de DJA pour les pesticides et de DJT pour les métaux lourds.

haut de page

  • Dose Sans Effet (DES) ou No Observed Effect Level (NOEL): La DSE est la dose maximale de substance active qui, ingérée quotidiennement durant toute la vie d'un animal sensible, n'entraîne pas l'apparition de symptôme de toxicité. La DSE s'exprime en mg/kg de poids vif par jour.

Attention, elle est établie pour un produit chimique ou une molécule ou un cocktail de molécules, mais ne tient pas compte des effets de potentialisation ou d'éventuelles synergies positives ou négatives avec d'autres molécules, conditions (ex : température, rayonnement..) ou substances (toxiques ou non).

La NOEL sert de base au calcul de la première dose d'exposition chez l’homme plutôt que l’exposition obtenue à la NOAEL. La FDA, dans ses recommandations, ne considère que la NOAEL (« No Observed Adverse Effect Level »), dose sans effet toxique en français.

haut de page

  • No Observable Adverse Effect Level (NOAEL) : désigne une unité de mesure utilisée en toxicologie et radiotoxicologie et plus particulièrement dans le domaine des faibles doses.

Cette unité désigne la dose sans effet toxique, c'est-à-dire la dose la plus élevée d’une substance pour laquelle aucun effet toxique (adverse) n’est observé.

La FDA, dans ses recommandations, utilise la NOAEL (plutôt que la NOEL) pour le calcul de base de la première dose d'exposition chez l’homme.

  • Limite Maximale en Résidus (LMR) : concentration maximale du résidu d’un pesticide autorisée dans ou sur des denrées alimentaires ou des aliments pour animaux.

Pour élaborer une LMR pour une substance active et pour une culture donnée, 3 étapes distinctes sont suivies :

  • Définir un seuil de Bonnes Pratiques Agricoles «critique» où le risque résidus est le plus important (dose/ha, la plus élevée, délai de traitement avant récolte le plus court).
  • Mettre en place des expérimentations résidus une fois la bonne pratique agricole définie.
  • Calculer le risque pour le consommateur : l'AJMT (Apport Journalier Maximum Théorique). En utilisant la LMR établie au cours des expérimentations, un calcul de l'AJMT est réalisé. Ce calcul permet de vérifier que le consommateur n'ingère pas une quantité de substance active supérieure à la DJA (Dose Journalière Admissible).

Tous les produits végétaux et animaux sont pris en compte dans ce calcul. Dans le calcul des rations quotidiennes, l'individu moyen pèse 60 kg, mais pour certains produits pouvant être ingérés par des enfants, le poids moyen retenu est plus faible (6,2 kg pour les nourrissons).

L’évaluation des risques des LMR revient à l’EFSA (Autorité Européenne pour la Sécurité Alimentaire), qui se prononce pour chaque nouvelle LMR, modification ou suppression envisagée (sauf suppression pour cause de révocation d’une autorisation applicable à un produit phytopharmaceutique). L’EFSA émet un avis comprenant, notamment, la limite de détermination  escomptée pour la combinaison pesticide/produit, ainsi qu’une évaluation des risques en cas de dépassement de la dose journalière admissible.

Sur la base de l’avis de l’EFSA, la Commission émet un règlement qui établit une nouvelle LMR ou qui modifie ou supprime une LMR existante.

haut de page


 

 

Cette enquête s'inscrit dans le cadre de notre campagne Environnement et Cancer menée avec HEAL en partenariat avec le RES et le WWF-France